Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 19:01

100-Bullets.jpgQuand le collègue m'a mis cette BD dans les mains, j'avoue ne pas avoir été emballé. Je lis trop de BD en ce moment, alors que plein de romans m'attendent. Et pourtant, je crois que je ne le remercierai jamais assez pour m'avoir permis de découvrir ce titre.

100 Bullets regroupe plusieurs histoires, dont le début est toujours le même. Une personne victime d'une injustice voit un jour débarquer un homme qui prétend être du gouvernement. Il leur amène une valise, contenant le nom de leur bourreau, les preuves l'accusant et 100 balles de revolver totalement inidentifiables. Si la personne décide de se faire vengeance, elle sera entièrement couverte par cet homme et son département.
Pour les personnages que nous suivons, c'est alors le début d'un long dilemme, qui les oblige à remonter dans leur passé. Chacun doit y affronter ses démons pour savoir s'il aura le cran de découvrir toute la vérité et d'aller jusqu'au bout de leurs actes en appuyant sur la détente.

Ce premier volume regroupe trois récits. Dans le premier, une jeune femme qui sort de prison découvrira qui a tué son mari et son fils pendant sa détention. Dans le second, un homme accusé à tort de pédophilie apprendra qui est à l'origine de sa disgrâce. Le troisième, plus court, est légèrement différent : une vieille femme noire vient au commissariat pour s'accuser du meurtre d'un notable.

Autant vous dire que c'est sombre et violent, aussi bien dans le scénario que dans l'illustration. Concernant le dessin, les traits sont fins, presque effacés et les couleurs plutôt foncées, sauf le sang versé. Cela crée une ambiance très particulière, qui convient parfaitement à l'univers urbain dans lequel vivent les personnages. Car on descend profondément dans les bas-fonds des quartiers des grandes villes américaines et dans ceux de l'âme humaine. Et pour y survivre, il faut être le plus fort.

Le scénario, quant à lui, nous pousse à nous interroger. Si l'on pouvait punir en toute impunité ceux qui nous ont fait du mal, est-ce que ce serait bien ? Car de toute façon, ce que nous chérissions a disparu, et rien ne pourra le remplacer...

Maintenant que cette série m'a accroché, hors de question de m'arrêter maintenant. Et pourtant, je suis prévenu : il paraît que la suite est encore plus sombre.

 

100-bullets.jpg

 

100 bullets, volume 1 : première salve / scénario de Brian Azzarello ; ill. de Eduardo Risso. - DC Comics, Panini Comics, 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires