Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 00:00

J’hésitais vraiment à faire un article sur 2012. Et puis j’ai vu que Ori et Yaneck en avaient fait. Comme ils en font de très bons résumés et analyses, je vais plusieurs m’attarder sur les équations des films catastrophes qui s’appliquent à ce film.

 

Les équations :

 

- Si tu es un enfant ou un animal de compagnie (un chien de préférence), tes chances de survie sont de 95% ;

 

- Si tu es une personne de couleur et/ou un étranger et/ou un méchant, tes chances de survie passent à 50%. Evidemment, si tu cumules les trois, tu meurs ;

 

- Si tu es divorcé(e), mais que tu as encore quelques sentiments pour l’autre, alors ne t’en fais pas. Tu retrouveras ton amour (probabilité de 90%). Tous les éléments perturbateurs (dont le/la nouveau/nouvelle mari/femme) seront impitoyablement éliminés par la catastrophe ;

 

- Une nouvelle équivalence a été créée pour ce film : Etats-Unis = Russie + Japon + Chine = Europe ;

 

- Le temps devient relatif. Exemple : il reste 1 minute pour sauver le monde. Tu passes 55 secondes à faire ta déclaration d’amour mais il te reste encore 5 minutes pour agir ;

 

- Il y a au minimum un gentil qui meurt. Attention, pas un gentil perdu dans la grande masse des millions de gens tués en 5 minutes. Un gentil qu’on a eu le temps de découvrir et d’apprécier. Ce gentil est en général une personne de couleur et/ou et/ou étrangère et/ou homosexuel ;

 

- Deux heures de cours de vol te permettent de piloter un avion de plaisance. Deux heures à piloter un avion de plaisance te permettent de conduire un gros avion russe ;

 

- Devenir un héros de film catastrophe te permet de devenir à 80% insensible à la chaleur (notamment aux nuées ardentes), à la faim, la fatigue et à la douleur ;

 

- Si tu es un héros de film catastrophe, les véhicules que tu conduis voient leur résistance aux chocs et aux chutes augmentée de 500%.

 

Il y a quand même deux originalités :

 

- Dans ce film, les Américains prennent conscience que l’Europe (Allemagne comprise) et l’Asie existent. Ils découvrent également l’Afrique très tardivement dans le film. En revanche, ils ignorent encore qu’il existe l’Amérique du Sud et l’Océanie.

NB : Roland Emerich est en froid avec la France : Paris n’est pas détruite une seule fois !

 

- La fille du président (noir) des Etats-Unis parle français. Comme une vache espagnole, certes (j’ai vu le film en VO). Mais si moi je n’en ai compris que quelques mots, le conservateur du Louvres a dû être plus réceptif, vu qu’il lui confie la Joconde

 

Il y a aussi un élément réaliste :

 

- Les Chinois conduisent gros et vite, au détriment des populations locales. Par contre, si tu oublies de fermer une porte, rien ne fonctionne (sauf l’appareil qui te dit que tu cours à la catastrophe et que dans 3 minutes tu es mort (mais comme le temps est relatif… etc.)).

 

En conclusion, 2012 est un bon gros film catastrophe. Il ne faut pas en attendre plus et juste admirer les effets spéciaux en espérant que ce cauchemar ne devienne pas réalité.

 

La bande annonce :

 

 

 

2012 / réal. par Roland Emmerich. – 2009.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y

Très bon, très décalé, j'aime beaucoup ton billet ^^


R

@ Yaneck : Merci beaucoup. J'ai beaucoup puisé mon inspiration dans ton article. Notamment, le nouveau mari qui "meurt comme un con"


R

J'adore ton billet ! J'ai vu le film et je suis d'accord à 100% avec toi ! (j'y suis allée car j'adore les films
catastrophe mais rassure-toi je n'y vais jamais pour le scenario !)
Tu as oublié de signaler que dans tous les films catastrophe américains, la tour Eiffel se fait toujours démonter et quand il n'y a pas de vue de France, ils se font celle de Las Vegas (et ils
rigolent comme des benêts ).


R

@ Restling : Oui, c'est exactement ça ! Et il faut toujours que la France soit dans les premières à sauter ! Est-ce que les Américains auraient une dent contre nous ?


H

Bonjour, suite à la proposition d'une bloggeuse, je t'ai ajouté à mon moteur de recherche autour de la littérature jeunesse.


R

@ Faelys : Merci pour ton message. Tu as bien fait de refuser : ce n'est pas une grande lacune.


F

merci pour ce billet drôle et intéressant! ça fait deux fois que je refuse d'aller voir ce film, il ne me tente pas, mais ton article m'a bien fait sourire.


R

@ Faelys : Merci pour ton message. Tu as bien fait de refuser : ce n'est pas une grande lacune.