Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 08:00
Ils sont quatre et confient leurs pensées au ciel.

Amine Salamé a 9 ans quand débute la guerre au Liban. Les morts et la violence deviennent son quotidien, le transformant en être haineux et meurtrier.
Jack MacIain est un pêcheur écossais. Lui raconte sa vie à Saint-Pierre et surtout son amour pour Alba, une jeune fille difficile.
Prosper Lesage s'adresse à Dieu pour lui demander où est son sang. Mais quand on a 67 ans en Haïti et qu'on est vagabond, la vie n'est pas facile.
Dolores Rivera s'adresse à Notre Père. C'est ce qui rend sa vie supportable, sa vie qui n'est que misère et malheur.Quatre personnages, à quatre époques différentes.


Jean-François Chabas, qui adore nous faire voyager à chacun de ses romans, nous offre cette fois-ci un véritable tour du monde. Il sait rendre ses personnages attachants ou carrément antipathique pour Amine. Ce dernier est celui qui m'effraie le plus dans son comportement et son manque de remords et de sentiments : est-ce la guerre qui l'a rendu ainsi ou est-il né comme cela ? Rien n'est tranché et ce qui le rend effrayant. L'histoire de Prosper est également touchante bien que terriblement dure. La vie de Jack MacIain est racontée avec beaucoup d'humour bien qu'elle soit rude. Quand à Dolores, je ne peux que clamer mon admiration pour une telle femme.

Au-delà de ces histoires, je m'interroge sur les intentions de Jean-François Chabas : veut-il faire passer un message ? Veut-il dire que nous ne sommes pas seuls même s'il n'est pas sûr que Dieu existe (beaucoup de ses personnages doutent) ? Ce dont je suis sûr, c'est que nous sommes devant une erreur de casting : ce livre aurait dû paraître dans une collection adulte et pas adolescente. La dureté de certaines histoires, le peu de lumière au bout du tunnel, cette solitude qui se dégage de certaines histoires destinent ce roman à un public que j'espère nombreux mais pas avant 16 ans.

Prières / Jean-François Chabas. - Ecole des Loisirs, 2008. - (Médium).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

constance93 25/03/2010 23:10


je viens de lire Prières : en un mot : perturbant. je suis d'accord avec cette histoire d'âge : j'en ai 17 et je me félicite de ne pas avoir lu le livre avant. je suis contente de l'avoir lu
aujourd'hui parce que les thèmes qui sont abordés me touche, mais avant, j'aurais souffert de lire ses lignes sans les comprendre (même si je ne les ai pas forcément comprises au final).
j'écris ce message parce qu'il y a une chose que tu dis ici qui m'a interpellé. C'est quand tu t'interroges sur l'origine de la personnalité d'Amine (enfin, son fanatisme, pour nommer les choses
par leur nom). Tu ne sais pas trop s'il "est né comme ça" ou si c'est la guerre qui l'a transformé. j'ai pour ma part un avis là-dessus : par rapport à sa 1e lettre, celle où il décrit les horreurs
que tout le monde commet et qu'il demande juste que tout ça s'arrête, je pense que c'est la guerre qui a fait de lui un fanatique, un être sans pitié persuadé que sa barbarie est au service de
Dieu.



Reno 29/03/2010 21:47


@ Constance : Merci beaucoup pour ton avis. Il est toujours difficile de savoir à qui peut bien s'adresser un roman, surtout quand il paraît dans une collection pour ado (mais pas que ^_^). Ton
témoignage me conforte dans le fait que ce livre est très bon, mais pour des personnes qui ont une certaine maturité.
Concernant Amine, je pense comme toi. D'une manière générale, je ne crois pas que le fanatisme soit quelque chose de naturel, mais le produit d'une violence.
Et merci d'avoir laissé un commentaire, comme ça, j'ai pu découvrir ton blog !
A bientôt j'espère !


Lého 08/10/2008 11:34

merci de votre réponse. Bon j'avoue que cette phrase maladroite m'avait stoppé dans la lecture de votre article. Je l'ai repris ensuite en me disant qu'un amoureux des livres ne pouvait pas cautionner la haine et la violence :-) Effectivement votre propos s'éclairait ensuite. Ca m'apprendra à ne pas être suffisament attentive... Sinon, vous m'avez donné envie de lire ce bouquin. Et comme j'ai plus de 16 ans...

Reno 08/10/2008 22:39


@ Lého : Chère Lého, votre réponse me fait très plaisir. D'autant que votre premier message m'a fait passer une bonne nuit blanche. On ne se rend pas toujours compte de l'impact de ce qu'on écrit
sur un blog. J'attends en tout cas votre avis sur ce roman...


Lého 29/09/2008 10:54

Je pense qu'il y une erreur dans les premières lignes de cet article. Je ne peux pas croire que vous espériez que Amine Salamé soit transformé en être 'haineux et meurtrier'.Ce que j'espère moi c'est que vous n'avez pas bien relu.

Reno 01/10/2008 19:13


@ Lého : Effectivement, et je présente toutes mes excuses aux lecteurs de ce billet, je n'espère qu'Amine Salamé soit transformé en être "haineux et meurtrier". Je corrige d'ailleurs ce billet en
supprimant la parenthèse qui, dès l'origine, était mal placée. Ce que je voulais dire, et c'est très maladroit de ma part, c'est que j'espérais qu'Amine Salamé ne soit pas né avec sa part de haine
en lui, que ce qu'il ressent pour les hommes ne soit pas inné. D'une manière plus générale, je ne cautionne en aucun cas la violence et j'ai beaucoup de mal à comprendre comment, aux quatre coins
du monde, les hommes peuvent être si haineux entre eux. Cher Lého, j'espère que vous ne me tiendrez pas rigeur de cette faute et vous présente encore une fois toutes mes excuses.