Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 05:00

Pour mettre fin à la Guerre Cardinale entre les pro-vies et les pro-choix, la Charte de la Vie a été mise en place. Ses deux principales règles sont les suivantes.
Première règle : les enfants sont sacrés jusqu'à leurs 13 ans. A partir de là, et jusqu'à leurs 18 ans, leurs parents ou tuteurs peuvent décider de les faire fragmenter : grâce à cet avortement rétro-actif, tous les morceaux de leur corps serviront à d'autres.
Un mère qui a un enfant a droit au Refus : elle peut abandonner son enfant chez quelqu'un si elle ne se fait pas prendre. Celui qui trouve le bébé doit alors s'en occuper.

C'est dans un tel monde que nous suivons le parcours de trois adolescents : Connor, un garçon impulsif que ses parents veulent faire défragmenter ; Risa, pupille de la nation, qui doit être fragmentée pour résoudre un problème de sur-effectif ; Lev, qui est un décimé, c'est à dire que ses parents l'ont conçu et élevé pour être fragmenté.
Tous les trois refusent ce destin, eux qui veulent vivre leur vie et ne veulent pas que l'on décide de leur avenir. Leur seul échappatoire est de s'enfuir et de ne pas se faire attraper avant ses 18 ans...

**********************

Tout dégoûtant que peut paraître le postulat de départ, rien n'est sanglant dans ce roman. La seule scène de fragmentation décrite est impressionnante et effrayante, mais essentiellement pour la froideur de son déroulement.

Cette histoire de science-fiction est surtout une occasion de poser des questions existentielles : qu'est-ce que la vie ? qu'est-ce qui fait un être humain ? qu'est-ce que l'âme et où se trouve-t-elle ?
L'auteur ne tranche pas et ne juge pas. Il ouvre des débats.

Mais la réflexion n'empêche pas l'action et les rebondissements se succèdent, nous empêchant de lâcher cette lecture.
L'auteur a également glissé des références historiques. Ainsi, dans le centre de collecte, un groupe accompagne en musique les adolescents vers la chambre de fragmentation.

Je vous rassure, la fin est optimiste et ouverte. Et puis je pense que même les non-fans de SF devraient y trouver leur compte

Les avis de Petite Noisette et d'Emeraude.

Les fragmentés / Neal Shusterman ; traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Emilie Passerieux. - Ed. du Masque, 2008. - (MsK).

Partager cet article

Repost0

commentaires

melaine 19/04/2009 14:04

Désolée, je suis à la ramasse en ce moment...As tu déjà lu des uchronies ?

Reno 20/04/2009 21:13


@ Melaine : Je n'en ai pas souvenir. J'ai vu qu'il y a une collection pour ados qui en a fait sa ligne éditoriale (Ukronie ches Flammarion). Pour tout savoir sur l'uchronie, c'est par ici !


melaine 17/04/2009 09:59

Parcouru. Je n'ai hélas pas eu le temps de le lire en entier. J'ai une pile monstreuse à côté de mon lit et au bureau. Mais je pense qu'un jour je le lirai car le sujet est tout de même très intéressant.Tu l'as lu ?

Reno 18/04/2009 23:43


@ Melaine : Oui, je l'ai lu. Mon avis est dans l'article


melaine 15/04/2009 10:35

Ca fait longtemps que je l'ai acheté pour ma section (c'est cool d'être son propre chef !!!). L'histoire m'avait interpelée.

Reno 15/04/2009 19:57


@ Mélaine : Et tu l'as lu ?