Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 08:00
Il y a quelques mois, j'avais parlé des deux premiers volumes de cette série. Ces bandes dessinées, d'une grande qualité, m'avaient vraiment plu. J'ai donc été très heureux de pouvoir (enfin) me plonger dans le troisième tome.

Nous retrouvons donc Alan en Tchécoslovaquie, là où nous l'avions laissé à la fin du deuxième tome. La guerre est maintenant finie et il parle plus des gens qui l'entourent et des amis qu'il s'est fait parmi la population.
Ceci ne constitue que le début de ce troisième volume, qui raconte ensuite la vie d'Alan de son départ de l'armée jusqu'à nos jours.

Alan Ingram Cope narre très bien sa vie. Il est intéressant de voir comment chaque épisode du livre possède quelque chose de particulier. Rien n'est exceptionnel et, pourtant, on a l'impression que tous ces petits riens sont tous très symboliques. Le repas des renardeaux illustre bien ce que je veux dire (je vous laisse le découvrir, gniark, gniark, gniark ).

Alan est aussi quelqu'un qui a la mémoire des gens qu'ils rencontrent. On sent à travers la description qu'il fait d'eux qu'ils ont vraiment compter dans sa vie, même si les relations ont parfois été tendues. Il est honnête avec eux et avec lui-même, et n'hésite pas à reconnaitre les erreurs qu'il a pu connaître. Mais il fait preuve de beaucoup de tolérance et être ami avec lui est une chance.

Le récit, d'une grande intelligence, est toujours accompagné des splendides illustrations d'Emmanuel Guibert. Il s'est beaucoup documenté pour coller au mieux au récit et reproduire les paysages de l'histoire. J'ai beaucoup admiré se technique pour représenter la majesté d'un séquoia géant de Californie. Et le travail autour de la photo de Vera et Gerhart est incroyable et ne peut laisser de marbre.

Ce troisième volume a été pour moi un véritable plaisir de lecture, source d'interrogation sur la vie et les relations entre les hommes.

Les avis de Keisha, Sassenach, et Laurent sur les deux premiers tomes.

La Guerre d'Alan, 3 / Emmanuel Guibert, d'après les souvenirs d'Alan Ingram Cope. - L'Association, 2008. - (Ciboulette).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 28/04/2009 09:28

Ca fait un bout de temps que je n'ai pas lu de BD mais là c'est tentant ! Est-ce que le n° 3 ferme cette série ou bien y a-t-il encore une suite ?

Reno 28/04/2009 19:11


La fin laisse penser que la série est finie. D'autant que la vie d'Alan est racontée presque jusqu'au bout. J'aimerais bien qu'il y en ait encore, même si ce cycle paraît achever.