Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 21:17

death-note-volume-1 Light Yagami est un lycéen extrêmement intelligent. De ce fait, il s'ennuie dans sa vie d'adolescent. Jusqu'au jour où il va trouver par terre un drôle de carnet. Son titre est Death Note. En première page, il contient un certain nombre de règles, dont la première est "Ceux dont le nom est écrit sur ce cahier meurt".

 

Light ne croit d'abord pas à cette possibilité. Mais après deux tests, il est bien obligé de s'avouer que cette règle se vérifie. D'abord terrorisé à l'idée de tuer, il va vite monter un grand projet : celui de tuer tous les grands criminels grâce au Death Note, et créer ainsi un monde débarrassé du mal.

 

Bien sûr, grâce à son intelligence, Light pense bien que ce cahier a un propriétaire, qui viendra un jour réclamer son bien, voire plus. Celui-ci apparaît rapidement en la personne de Ryûk, un Dieu de la mort. Cependant, cet être que seul Light peu voir, ne demande rien en contrepartie. Il avoue même avoir jeté son Death Note pour qu'un humain le trouve, car il s'ennuyait. Il se montre même très surpris et intéressé par l'usage que Light en fait.

 

Justement, cela commence à être remarqué, car plusieurs centaines de grands criminels meurent d'une crise cardiaque, tel que les règles du Death Note l'indiquent. Une partie de la population se prend de sympathie pour ce "justifier", qui sera baptiser Kira (de la prononciation japonaise killer).

Les autorités ne voient pas d'un bon œil l'œuvre de celui qu'elles voient comme un meurtrier. Les différents pays du monde, via Interpol, vont donc faire appel à L. Ce détective, dont le vrai nom et le visage sont inconnus, a déjà mené et résolu plusieurs enquêtes internationales.

 

C’est le début d’un combat entre deux grandes intelligences, Light et L., qui risque de se solder par la mort d’un des deux protagonistes…

 

****

 

J’en suis au volume 5 de cette série, qui en contient 12, et autant vous dire que je vous raconte ici que les premiers chapitres de cette saga. Les rebondissements sont en effet nombreux, et je préfère vous en laisser la surprise.

 

Car oui, Death Note est un manga qui mérite d’être découvert. Au-delà de la touche de fantastique qu’il contient, c’est surtout (au moins jusqu’au volume 5), un fantastique thriller psychologique.

En effet, Light et L. présentent tous les deux une intelligence hors-norme. Celui qui gagne est celui qui prévoit tous les coups de l’adversaire, un peu comme aux échecs. Et c’est proprement fascinant.

 

De plus, l’histoire soulève des problèmes d’éthique. Pour se débarrasser du mal, faut-il tuer tous ceux qui en font ? C’est ce que pense Light, au contraire de L. Et comme le dit Ryûk, un seul criminel survivra : le propriétaire du Death Note.

Sans compter la mégalomanie de Light, qui se voit lui-même à l’égal de dieu, tout en étant un homme.

 

Cet excellent scénario est servi par un dessin tout en finesse. Chaque personnage est extrêmement bien travaillé, et leurs expressions en disent plus long que tous les discours.

 

Un vrai régal de lecture !

 

MAJ du 16/09/2010 : L'avis de Eidole et ceux de Yaneck, volume par volume.

 

Death Note (12 volumes) / scénario Tsugumi Ohba ; ill. Takeshi Obata. – Kana, 2004-2008. – Collection Shonen Jump.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicole Rossé 23/02/2011 17:04



Je n'ai lu que le premier tome et j'ai hâte de lire la suite. Certains critiques mettait en garde en précisant que ce n'est soi-disant pas destiné à tous les publics. J'ai bien compris le
problème éthique, mais pour enavoir discuté avec nos ados, du moins mes élèves, l'avaient déjà tous lu et avait bien compris qu'il était question de fiction et que justement le comportement du
héros est paradoxal : il fait le mal pour venger du mal ! Un peu philo, le manga et rès intéressant.



Reno 28/02/2011 13:27



Tout à fait d'accord avec vous. Ce qui est intéressant, c'est le dilemme moral : peut-on tuer les criminels, quitte à en devenir un soi-même. La psychologie des personnages est également très
soignée, ce qui en fait un excellent polar psychologique.



cathe 15/09/2010 13:22



J'ai bien aimé au début mais je me suis un peu lassée et me suis arrêtée au 5è...



Reno 16/09/2010 19:19



@ Cathe : Ca confirme l'impression de Eidole dans le commentaire précédent. Du coup, petite pause avant de continuer



eidole 15/09/2010 12:51



J'ai adoré !!! J'en ai fait un ptit article sur mon blog d'ailleurs car c'est le 1er manga que j'ai lu et je n'ai pas été déçue, sauf par la 2ème partie du manga qui m'a un petit peu moins
emballée que la 1ère, je n'en dis pas plus...



Reno 16/09/2010 19:19



@ Eidole : Effectivement, au bout du 5ème, j'ai senti un léger ralentissement de mon intérêt. Du coup, je fais une petite pause avant la suite. Mais peut-être que ça sera un tout petit peu moins
bien... On verra !


PS : J'ai ajouté le lien vers ton article.