Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 08:00

Bonjour,

Je relaie ici un texte proposé par Mémoire de Silence et qui sera publié simultanément sur plusieurs blogs de bibliothécaires. Je soutiens totalement ces propos. Les collègues de la bibliothèque départementale de la Somme ont mené un formidable travail, qui n'a pu aboutir pour cause d'une censure incompréhensible.

 

La censure. Une affaire ancienne ?

 

En décembre 2008, la revue Bibliothèque(s) de l'ABF publiait un numéro consacré à cette thématique. Dans son introduction au dossier, Michel Melot, ancien président du Conseil supérieur des bibliothèques faisait remarquer qu' "une des leçons que l'on peut tirer [des censures subies], sur laquelle il est possible d'agir, est l'isolement des bibliothécaires victimes de censures de la part de leurs tutelles".

 

Pour témoigner de son engagement, qui est celui de tous les bibliothécaires, pour la liberté d’expression, l'ABF (l'Association des Bibliothécaires de France) a décidé de briser cet isolement, de soutenir les auteurs et les professionnels censurés - notamment les collègues de la BDP de la Somme et de publier le catalogue de l'exposition "Quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands" sur-titrée "Pour adultes seulement".

 

 

25 illustrateurs pour la jeunesse mondialement connus ont été conviés à dessiner « pour les grands », parmi eux : Bachelet, Claveloux, Gauthier, Heitz, Joos, Lemoine, Maja, Nicollet, Ungerer, Zaü, Zullo, auxquel s’est joint Leo Kouper, le grand affichiste auteur de l’affiche d’Emmanuelle et de Le père Noël est une ordure. Ils ont récoltés de nombreux prix, été publiés par les plus grands éditeurs, en France et dans le monde, dans la presse, du Monde au New Yorker, en passant par le Magazine littéraire ou Lire…


L’exposition prévue à la Bibliothèque de prêt de la Somme a été interdite 11 jours avant son vernissage par son commanditaire, le conseil général.


La presse nationale (Le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, Le Canard enchaîné, Art Press, France Inter, France Culture…), ainsi que l’Observatoire de la censure et la Ligue des Droits de l’Homme se sont élevés contre ce cas de censure brutal et stupide.

 

Une large sélection de l’exposition interdite (31 dessins drôles et émouvants) et les projets d’affiches de Léo Kouper (Emmanuelle) sont précédés d’un historique de l’affaire et suivis d’un éloquent florilège de la presse.

 

Pascal Wagner, président de l'ABF, en préface au catalogue explique : "En décidant de publier le présent catalogue d'une exposition élaborée par une bibliothèque dans le cadre de ses interventions culturelles et déprogrammée par la tutelle administrative de ladite bibliothèque, l'ABF souhaite émettre un signal à propos du problème récurrent de la censure en bibliothèque - une piqûre de rappel, en quelque sorte."

 

Chers collègues, chers lecteurs, si vous voulez vous procurer ce catalogue, soutenir le travail de nos collègues, ne pas laisser le silence nous dicter sa loi, dirigez vous directement vers le libraire de votre marché public (pour les bibliothèques) ou sur le site de l'ABF (pour tous). Et faites connaître ce livre dans votre bibliothèque...

 

Laissons Michel Melot conclure : " Rien ne sert de se flatter de liberté nationale : l'histoire nous apprend que la censure a une longue histoire en France et que ses formes actuelles s'ancrent dans la tradition d'un pouvoir central fort et d'une administration puissante, qui laissent le citoyen souvent démuni. Tel est le bibliothécaire, sans défense devant une tutelle qui lui dicterait une politique sectaire contraire à ses propres idéaux. Les grands principes ne servent à rien dans une bonne justice".

 

Pour adultes seulement 80 p., 31 planches quadri, 21x23 cm, sous couverture quadri avec rabats et sous bande rouge : « Couic sur la chose » (Le Canard enchaîné).

Prix : 13 € / ISBN : 978-2-900177-35-8

Diffusion : ABIS, 31, rue de Chabrol – 75010 Paris / Tél. 01 55 33 10 30 / Fax 01 55 33 10 31

Sortie le 20 novembre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chez libouli 26/09/2011 13:18



très intéressant ! en attendant de me le procurer, je fais le relais sur mon blog...



Aurelie____ 23/01/2011 18:34



oui surtout qu'en ce moment après le plus beau cadeau, la censure se fait bien présente!



Reno 24/01/2011 19:04



Tout à fait. Il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cette interdiction incompréhensible, surtout quand c'est le commanditaire qui finit par la prononcer.



Aurelie____ 23/01/2011 17:50



j'ai hâte de le découvrir celui-là!



Reno 23/01/2011 18:30



J'avoue que je ne l'ai pas lu moi-même. Mais il me semblait important de relayer le message !