Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 06:00
Rides / Paco Roca. - Delcourt, 2007. - (Mirages).

Ernest est vieux, il commence à perdre la tête. Aussi, son fils le place en maison de retraite. Il va y rencontre Emile, son compagnon de chambre. Celui-ci, cynique et profiteur, connaît bien son petit monde et en profite largement : chaîne de gens n'ayant plus toute leur tête, vol d'argent, trafics en tout genre... Mais il va s'attacher à Ernest. Quand celui-ci sera définitvement atteint par la maladie d'Alzheimer, Emile comprendra certaines choses.

Attention, livre émouvant. Paco Roca nous offre une bande dessinée tout en finesse sur le vieillissement et la maladie d'Alzheimer. Le récit est doux-amer, alternant passage drôle et passage triste. Les "délires" de certains pensionnaires les rendent terriblement humains et l'on se prend à penser qu'un jour, nous serons peut-être à leur place.

Les avis d'Hélène, de Jean-François, de Philippe, de Yaneck.
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 06:00
Pedro & Moi / Judd Winick. - Cà et là, 2006.

En 1994, le dessinateur Judd Winick a participé à l'émission de MTV Real World, dont le but est de filmer des gens réunis dans une maison (mais ils sont plus libres que le Loft, hein, c'est pas M6). Judd va y rencontrer Pam, qui deviendra sa femme, mais surtout Pedro Zamora, qui deviendra son meilleur ami. Pedro a eu un destin hors du commun : né à Cuba, il est arrivé aux Etats-Unis à 8 ans. Touché par la perte de sa mère 5 ans plus tard, il lutte. Aimé et apprécié par tous, il obtient d'excellents résultats scolaires. Jusqu'à la catastrophe : il apprend sa séropositivité à l'âge de 17 ans. Après une période sombre, il décide de se battre : il parcourt le pays et donne plusieurs conférences pour informer les gens sur le SIDA, les prévenir des risques, qu'ils sachent ce que lui n'a pas su. Real World est pour lui l'occasion de diffuser plus largement son message.

Difficile de résumer cette formidable BD de Judd Winick tant l'histoire est forte. Il s'agit là d'un véritable hommage à Pedro Zamora, figure emblématique et courageuse de la lutte contre le SIDA. Il faut en effet beaucoup de force pour afficher devant de nombreux téléspectateurs son homosexualité et sa séropositivité. Pourtant, son charisme est tel qu'il séduira beaucoup de monde et fera comprendre et admettre beaucoup de vérités. C'est aussi un hommage de Judd Winick à son ami qui lui a tant apporté.

Judd Winick continue aujourd'hui le travail de Pedro Zamora en donnant des conférences dans les écoles et les universités américaines.
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 06:21
Emmanuel Guibert est décidément un raconteur de vie. Avant d'avoir mis en images l'expérience du photographe Didier Lefèvre, il a raconté l'histoire de son ami américain Alan Cope. Celui-ci a été appelé à 18 ans par l'armée américaine, alors engagée dans la Seconde Guerre mondiale. Il y raconte son "entraînement" dans l'armée américaine puis, dans le second volume, ce qu'il a vécu en Europe.

Ce récit donne une autre image de la guerre, vue par un simple soldat américain, un peu débordé, voire entraîné par les évènements. Anecdotes de casernes ou de rencontres côtoient l'Histoire, les (brefs) combats et la mort. Le résultat est un récit très humain, qui fait ressortir l'injustice et le malheur de la guerre. Les illustrations d'Emmanuel Guibert font bien ressortir ce côté "souvenirs". Il y a très peu de décors et les ombres sont très travaillées. Selon l'intensité du souvenir, les visages et les personnes sont précis, bien dessinés, ou au contraire flous, presque évaporés.

Je ne saurai donc que trop vous conseiller cette magnifique bande dessinée.

PS : au moment où je me prépare à publier cet article, je m'aperçois qu'un tome 3 est sorti. Si quelqu'un a eu la chance de le lire, j'attends vos avis...

La Guerre d'Alan (2 tomes) / Emmanuel Guibert, d'après les souvenirs d'Alan Ingram Cope. - L'Association, 2000-2002.
Partager cet article
Repost0