Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 09:00

Quand Zacharie reçoit par la poste un bijou en forme d'oeuf, il s'en ouvre à son ami Farouk. L'objet comporte en effet des inscriptions arabes. Les deux adolescents vont consulter Latifa, la grand-mère de Farouk. Celle-ci est perturbée par l'objet et refuse visiblement de les aider.
Mais, faisant preuve de ruse, ils vont obtenir la signification de ces mots. Quand ils seront prononcés en présence de l'oeuf, celui-ci révélera son secret : il contient un maridin, un génie malfaisant...

C'est drôle car Eric Boisset a une écriture un peu désuète. Ces deux héros font très polis : on s'attendrait presque à les entendre s'écrier "Saperlipopette !".
Malgré cela, on se laisse vraiment prendre par l'histoire de Zacharie, Farouk et le maridin (qui, je vous rassure, lance des sorts plus amusants que méchants).
C'est un roman fantastique pour les plus jeunes qui, j'en suis sûr, apprécieront cette histoire malicieuse à la lecture facile.

Clarabel a bien aimé aussi.

L'oeuf du démon / Eric Boisset. - Plon jeunesse, 2008.
Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 09:00

Mathis ne comprend plus sa soeur. Avant ils s'amusaient bien ensemble. Maintenant qu'elle est en seconde, elle a changé. Elle fréquente des drôles de gens et s'habillent comme eux : cheveux et habits noirs, peau très blanche.
Cerise sur le gâteau : elle veut aller en internat. Mathis ne veut pas se retrouver seul.

C'est un roman très intelligent sur les relations frères-soeurs et les enfants qui deviennent des ados. Grâce à des parents présents et intelligents, les relations entre Mathis et sa soeur vont s'apaiser.
On appréciera également la description des jeunes gothiques loin de tous clichés et une petite touche d'humour.
Une lecture très agréable.

L'avis des P'tits lus, de la Bibliothèque de Naours, de la Souris de Bibliothèque (qui a moins aimé).

Un poussin mouillé sur le bord de la route / Thomas Scotto. - T. Magnier, 2008. - (Petite poche).
Partager cet article
Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 09:00

La vie, c'est pas drôle. Tout est carré, ranger, organiser. On ne peut jamais en sortir, même pendant les cours d'équitation où on ne peut pas galoper.
Pourtant, un jour, en voyant Crin Blanc, la narratrice va comprendre : la liberté, ça existe en vrai.

Voici un tout petit livre sans prétention, mais très intéressant. Sur le sujet d'abord, qui correspond bien à la vie de certains enfants, réglée comme du papier à musique, et leurs envies, leurs rêves. Et puis Rachel Hausfater a une très belle écriture et donne un véritable rythme à son récit. A découvrir.

En vrai / Rachel Hausfater. - T. Magnier, 2008. - (Petite poche).
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 09:00

Il faudra quelques temps pour que Cindy (Madeleine en vérité) apprécie son Grand-Père. Il n'est pas son vrai grand-père mais le second époux de sa grand-mère décédée. Comme il est atteint de Parkinson, les parents de Cindy (surtout sa mère) n'ont pas voulu le laisser seul.
Mais ce "légume" encombrant en fauteuil, qui pète à table, commence à les déranger. Surtout depuis qu'il a traversé le salon avec un pot de chambre sur la tête. C'est d'ailleurs décidé, ils vont lui trouver une maison de retraite.
Ce qu'ils ignorent, c'est que le vieux n'est pas si gâteux. Il veut empêcher Cindy de devenir comme ses parents, attachés aux apparences et coincés. Aussi demande-t-il à la jeune fille de l'aider à préparer son départ. Cindy demande de l'aide à ses amis Boule-de-Gomme (qui souffre de surpoids) et Geoffroy (qui est proche de Boule-de-Gomme pour attirer l'attention de Cindy).

Au départ, les portraits au vitriol des personnages sont très amusants de méchanceté. Très vite cependant, l'histoire lasse.
Comme nous sommes dans un roman d'humour, on peut admettre que tous les adultes (sauf Grand-père) sont des crétins prétentieux. Sauf qu'à côté de ça, les intrigues sont creuses et pas toujours abouties.
Boule-de-Gomme va-t-elle devoir déménagée ? Geoffroy, qui est quand même horriblement hypocrite avec Boule-de-Gomme, va-t-il arrêter son double jeu ? Et puis la "grande fête" de Grand-père est quand même un peu décevante.

Grand-père / Christophe Léon. - Oskar jeunesse, 2008. - (Junior).
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 09:00

Lou a un problème : elle écoute aux portes alors qu'elle ne peut s'empêcher de tout répéter.
Aussi se dispute-t-elle très fort avec son amie Marine quand elle lui apprend que les parents de son amie vont se séparer pour une histoire d'infidélité.
Tout ceci est cependant peu de chose comparé à ce que vit sa tante Tami. Cette dernière, très proche de Lou, est atteinte par un cancer.

Que penser de ce petit roman ? Difficile à dire mais je ne suis pas séduit. Beaucoup de sujets se mélangent et l'on ne sait pas vraiment lequel est important. De plus, plusieurs détails m'ont dérangé.
Tout d'abord, la réaction de Marine face à la révélation de Lou. La jeune fille n'en veut pas à ses parents, elle dit même que cela lui est égal que ses parents divorcent. Elle est en revanche terriblement fâchée contre Lou et est même très méchante, alors qu'elle connaît le défaut son amie.
Ensuite, les adultes apparaissent très faillibles : ils sont rarement un soutien. Ainsi, les parents de Lou oscillent entre sévérité (la mère) et laxisme (le père).
Enfin, la mort lente de Tami est assez dure.
Tout ces détails donne une histoire assez dérangeante. Mais pour être tout à fait honnâte, j'ai été très touché par la mort de Tami.  Peut-être que certains sujets abordés me rendent trop sensible à ce livre pour pouvoir l'apprécier ?

Laure a beaucoup plus apprécié.

Les pieds dans le plat / Kéthévane Davrichewy. - Ecole des Loisirs, 2008. - (Neuf).
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 09:00

Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux jeunes garçons (dont un jeune Juif) se retrouvent seuls après l'évacuation de leur orphelinat. Livrés à eux-mêmes, ils vont découvrir les joies de la campagne, tout en essayant d'entrer dans la Résistance. Leur périple les mènera au bord de la mer. Nous sommes le 6 juin 1944.

J'aime beaucoup les titres de Vincent Cuvellier (notamment La chauffeuse de bus, aux éditions du Rouergue) mais je suis déçu par celui-ci. Si le récit commence bien et connaît des épisodes émouvants.
Toutefois, la fin me paraît trop rapide et invraisemblable. Pouvait-on s'approcher aussi près du Débarquement aussi facilement sans se mettre en danger ?
Au-delà de ce problème, je ne suis pas sûr qu'un enfant de 9 ans auquel ce livre s'adresse comprenne cet évènement historique avec si peu d'explications.

La fugue / Vincent Cuvellier ; ill. Baron Brumaire. - Bayard poche, 2008. - (J'aime lire plus).
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 09:00

Marcia a 13 ans, va rentrer en 4ème et a deux gros problèmes : 2 kilos et demi en trop et deux boutons. L'année scolaire s'annonce donc mal pour elle. D'autant que Mme Williams, leur prof d'éducation civique, leur demande de mener un projet de bénévolat sur l'année scolaire.
Sur les conseils de sa grande soeur, Marcia propose de relooker des gens qui en ont en besoin. Mme Williams accepte, à condition que les personnes soient les résidentes de la maison de retraite. La jeune fille craint cette expérience. A cela s'ajoute qu'Alex, le garçon pour qui elle craque, ne l'a toujours pas invité au bal d'automne.
Heureusement pour elle, Marcia découvrira que les personnes âgées sont de bon conseil...

Sous des allures superficielles, ce roman cache beaucoup de qualités.
Marcia, au départ, est l'adolescente clichée : préoccupée uniquement de son apparence et des garçons. Son expérience à la maison de retraite (ainsi que les conseils de son prof de dessin) va la changer, la faire avancer et progresser. Elle n'est pas une adolescente méchante mais nombriliste.
S'ouvrir au monde et aux autres la fera grandir. Elle renoncera même au bal pour accompagner une dame âgée vers la mort.
Un roman où l'on pleure donc, mais aussi où on rigole (le coup des pignons aphrodisiaques ou du pamplemousse qui brûle les graisses). Un roman comme la vie.

Marcia vous maquille / Claudia Mills ; trad. de l'angl. (américain) par Sidonie Van Dendries. - Bayard, 2008. - (Estampille).
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 09:00

Sidney a une grosse tête, si grosse qu'on le surnomme "Têt' de m'lon". Il souffre sans rien dire. D'autant que sa mère s'est remis avec un homme violent.
Aussi, quand celui-ci se met en tête d'adopter Sidney, ce dernier décide de s'enfuir.
Il va alors traverser tous les Etats-Unis. Durant ce voyage, il rencontrera toute une brochette de personnages, sympathiques ou antipathiques. Son voyage prendra fin quand il aura trouvé un endroit où se poser...


Un excellent et émouvant voyage initiatique où Sidney grandira beaucoup.

Michael de Guzman nous offre ici un personnage farfelu mais très attachant. Son style est très agréable.


A partir de 10 ans.


Le voyage de Sidney / Michael de Guzman. - Pocket jeunesse, 2004. ISBN 2-266-13160-5 : 15 €

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 09:00

Baman est un petit Hun de 12 ans, qui vit à l'époque des grandes invasions et de la fin de l'Empire romain. Lui et sa grand-mère sont chassés de la tribu car son père aurait fuit le combat, attitude déshonorante. La vieille femme, qui est un peu sorcière, l'encourage à aller voler à la tribu voisine une bague symbole de pouvoir. Baman, bien conscient du danger et de l'inconscience d'une telle mission, va cependant prendre son courage à deux mains et aller affronter l'ennemi...

Il ne faut pas chercher dans ce court roman une véritable reconstitution historique de l'époque. Nathan l'a d'ailleurs bien compris en le glissant dans une sous-collection Aventure et non Histoire.
Il faut dire que certaines expressions ou comportements sont anachroniques. Cela est bien sûr volontaire, ce qui ajoute un humour pas désagréable du tout.
Bref, un bon petit roman d'aventure comme je les aime.

Seul tout petit reproche : la première partie est plus enfantine que la deuxième. Alors dans ma bibliothèque, je le conseille à qui, moi, hein ?

Le blog de Vincent Cuvellier.

Petit barbare / Vincent Cuvellier ; ill. Nicolas Duffaut. - Nathan, 2008. - (Nathan poche 10-12 ans. Aventure).
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 09:00

Amaury est de retour. Il vit heureux au château Bidule, entouré du roi Bidule, de la reine et de la princesse Aliénor.
Cette fois-ci, après avoir participé à un tournoi de chevalerie, il doit partir à la recherche du roi Bidule qui a disparu. Tout le monde est inquiet car le roi a des problèmes de mémoire (tout est étiqueté au château Bidule, des plats jusqu'à la reine).
Amaury, accompagné d'Aliénor et de sa jument Avoine, va devoir faire preuve de courage et affronté de nombreuses épreuves, lui qui ne rêve que de calme, de jeux et de chansons.

On retrouve avec plaisir notre personnage "au nez en forme de chipolata" qui nous avait bien fait rire dans "Amaury chevalier malgré lui".
Angela McAllister utilise avec succès les mêmes ingrédients que dans le premier volume : la logique personnelle d'Amaury, les oublis du roi Bidule, les renversements de situation abracadabrants...
Le résultat est amusant et dépaysant. Et puis on sent qu'Amaury a mûri, ce qui fait plaisir car on s'attache rapidement à ce grand rêveur.

L'avis du Nez dans les livres.
A partir de 8 ans.

Amaury : le tournoi des chevaliers / Angela McAllister, ill. Ian Beck ; trad. de l'angl. par Alice Marchand. - Gallimard jeunesse, 2008. - (Folio cadet).
Partager cet article
Repost0