Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 06:00
Chère Madame ma grand-mère / Elisabeth Brami ; ill. Carole Gourrat. - Nathan, 2008. - (Nathan poche 10-12 ans. C'est la vie !).

Olivia a douze ans. Elle écrit à cette dame dont elle a trouvé l'adresse sur une lettre dans le portefeuille de sa mère. Elle demande à cette dame si elle est sa grand-mère et si elle peut répondre à ses questions sur son père. S'engage alors une correspondance où il faudra à Olivia beaucoup d'entêtement pour connaître la vérité.

Il y a beaucoup de choses à dire sur ce court roman. Sur le fond, il s'agit d'une histoire classique d'un amour loupé, basé sur un malentendu. Il est cependant décrit avec beaucoup de sensibilité, ce qui le rend touchant. La forme, elle, est très intéressante. Il s'agit d'un récit sous forme épistolaire. Les lettres disent alors beaucoup sur l'évolution de la jeune fille et de la vieille dame (date de la lettre, formules de politesse, signature...). Beaucoup de choses à découvrir donc dans ce roman.
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 06:00
Les Ailes de la contrebasse / Hervé Mestron. - Syros, 2008. - (Tempo +).

Rien ne va plus pour Evans : son doudou Yak est parti, ses parents lui ont offert un kit de rasage pour ses 13 ans, ses pieds dépassent de son lit et il doit échanger Denise (sa contrebasse) contre une plus grande. Qu'a-t-il fait pour mériter ça ?

Après La première fois que j'ai eu 16 ans de Susie Morgenstern, on peut dire que la contrebasse est un instrument qui inspire les auteurs de jeunesse. Ici, nous avons droit à un livre intelligent et délicat qui raconte les difficultés que tout le monde rencontre quand on grandit, aussi bien physiquement que psychologiquement. Hervé Mestron le fait tout en finesse, dans un style léger et réconfortant. On peut se demander à qui s'adresse ce roman (ados ? pré-ados ?) mais en tout cas, moi, j'ai bien aimé : ça me rappelle des souvenirs.
Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 06:12
Fernando, dit Nando, est né dans une plantation de cannes à sucre du Brésil. Celle-ci sera sa vie jusqu'à ses 12 ans : à ce moment-là, le patron a décidé de remplacer petit à petit les hommes par des machines. La mère de Nanda a alors une vision : il faut que son fils aille à la ville pour y suivre des études. Aujourd'hui, Nando est professeur et parcourt le pays pour expliquer aux paysans que tout est possible quand on le souhaite.

Voici un texte très doux, pour une histoire très douce. Mylène BDJ nous offre une vision des difficultés des paysans pauvres du Brésil. La vie de Nando est remplie d'espoir et d'amour, sans trop de douleurs. Il essaie de faire changer les choses mais on comprend très bien que tout cela va prendre du temps. Idéal pour une première approche du Brésil, les illustrations rendant l'ouvrage très attrayant.

Le Semeur d'espoir / Mylène BDJ, ill. Juliette Armagnac. - Arphivolis, 2007.
Partager cet article
Repost0