Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 23:00
Voilà deux ans que Bertoul et Blanche ont rejoint Paris. S'ils y ont chacun pris leurs marques, ils continuent à se voir régulièrement.

Blanche, après avoir rejoint sa marraine, a été acceptée à la cour par le roi. Celui-ci lui a offert sa protection, ainsi que le droit de faire partie de la suite de sa soeur. Elle est donc à l'abri du mariage forcé que ses frères voulaient lui faire subir, et elle dispose de revenus confortables.

Bertoul a hérité de la maison de Magnus Gurhaval. En plus de distraire Blanche avec ses chansons, il est devenu oeuvrier à la construction de Notre Dame. Mais il a gardé le grimoire, qu'il consulte régulièrement pour tenter de comprendre ses mystères.

Cependant, le grimoire est légendaire. Et dans les bas-fonds de Paris, les sorciers ont été alertés de son retour. Quatre coquins s'unissent donc pour voler le grimoire à Bertoul. Chacun d'entre eux en ont besoin pour assouvir leurs ambitions. Et la première d'entre elles est de tuer le roi et sa mère.

Ils vont pour arriver à leurs fins engager un homme de main, chargé de voler le grimoire à Bertoul. Pour rendre la situation encore plus dure, Raoulet de Mauchalgrin, toujours aussi méchant, est à Paris.

Si la magie et les hiboux sont toujours là pour aider Bertoul et Blanche, il n'en reste pas moins que le grimoire n'est qu'un objet. C'est l'utilisation qu'on en fait qui est à l'origine de bonnes et de mauvaises actions. Les deux jeunes gens vont donc avoir fort à faire pour déjouer le complot...

*****

C'est avec plaisir que l'on retrouve les personnages de Blanche et de Bertoul. Chacun d'entre eux ont bien évolué et n'en sont que plus attachants.

Si dans le premier volume, un certain doute flottait sur la véritable magie se dégageant du grimoire, ici point d'erreur possible. Le récit garde donc toujours son côté aventure mais avec un côté fantastique.

Et puis bien sûr, principale qualité de cet ouvrage, Béatrice Bottet nous permet d'apprendre encore beaucoup sur le Moyen-Age, le langage et les moeurs de l'époque. Saviez-vous par exemple que Fontainebleau s'appelait La Fontaine Belle Eau ?
Elle se permet même d'intégrer de vrais évènements historiques dans son récit, lui donnant ainsi plus de vraisemblance.

Ce deuxième volume est donc encore une lecture très agréable et instructive (elle reste cependant déconseillée aux amis des chats, qui pourraient être choqués par les ingrédients du sortilège ).

L'avis de Virginie.
Le site de la série Le Grimoire au rubis.

Le grimoire au rubis, 02 : le sortilège du chat / Béatrice Bottet. - Casterman, 2006.

Partager cet article

Repost 0

commentaires