Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 00:00
joueuse-de-go-shan-sa.gifChine, 1931. La plus grande partie du pays est occupée par l'armée japonaise. Le dernier empereur chinois règne sur la Mandchourie, mais n'a aucun pouvoir.

Au milieu du conflit, nous faisons la connaissance d'une jeune fille chinoise. Issue d'une aristocratie désargentée, elle développe un véritable talent pour le jeu de go, qui demande concentration et anticipation. Sur la place des Milles Vents, elle affronte les autres joueurs en rêvant d'une autre vie. Elle découvrira l'amour, mais sera vite rattrapée par l'Histoire.

L'autre personnage qui s'exprime est un jeune officier japonais. Il est fier de servir son pays, et trouve tout à fait justifiée cette invasion nippone. Pourtant, au fil de son récit, il racontera ses blessures intérieures et ses sentiments qu'il ne peut exprimer.

Alors que rien ne prédestinait leur rencontre, ils feront connaissance sur la place des Milles Vents. Le soldat japonais en mission et la jeune Chinoise se découvriront avec leur jeu respectif...

*****
Les histoire d'amour ne sont pas vraiment mon fort. Pourtant, ce récit m'a vraiment touché.

Je pense que cela est dû en grande partie à l'histoire.
Déjà, je ne connaissais pas cette période historique de l'Asie. Cette guerre et les violences qu'elle a engendrées fut pour moi une triste découverte. Shan Sa décrit en effet assez crûment les scènes de tortures perpétrées par l'armée japonaise.
Cette passion à peine vécue entre deux jeunes gens qui se connaissent à peine m'a aussi beaucoup ému. Sorte de Roméo et Juliette asiatiques, il est bouleversant de voir que les conflits permettent de créer des relations qui n'auraient jamais pu exister autrement, mais qu'ils s'attaquent aussitôt à la détruire.

Mon coup de coeur pour ce roman vient aussi du style sensible et tout en retenu de Shan Sa. Elle a su créer de véritables personnages, avec leurs fêlures et leurs émotions contrariés. Chacun s'exprime en alternance, à chaque chapitre. On s'attache terriblement à l'un et à l'autre, car on devine derrière ces portraits des êtres humains sensibles, portés par les émotions du jeune âge.

Cette lecture a été pour moi une véritable découverte d'un roman fort et intelligent.

Il y a plein d'autres avis sur Internet, dont ceux du Biblioblog, de Karine et de Delphine.

La joueuse de go / Shan Sa. - Grasset, 2001.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Midola 19/02/2010 20:47


Moi qui n'accroche pas souvent aux romans asiatiques, j'ai énormément aimé celui-ci !


Reno 21/02/2010 12:25


@ Midola : C'est que le sujet est quand même assez universel. Je n'ai pas encore essayé de lire d'autres auteurs asiatiques, mais c'est prévu.


Finette 17/02/2010 21:06


Merci pour le lien, c'est gentil!
Je n'ai pas lu d'autres livres de cet auteur mais "Impératrice" fait partie de ma PAL.


Reno 18/02/2010 10:44


@ Finette : De rien, c'est tout à fait normal. J'attends ton avis sur "Impératrice" pour voir si je vais m'y plonger.


Mango 12/02/2010 12:55


J'ai beaucoup aimé ce roman aussi qui m'a bouleversée et en même temps, grâce à lui, j'en ai appris un peu plus sur l'histoire de la Chine et du Japon! 


Reno 13/02/2010 19:42


@ Mango : Oui, c'est vraiment un bon roman, qui mélange une histoire dramatique avec l'Histoire avec beaucoup de talent. On peut difficilement y être indifférent.